29 mai 2006

[Le journal de mes tattoos] Premier tattoo

cimg2496Janvier 2003

Après quelques années de réflexion, je me décide enfin à me faire tatouer, j'avais bossé sur un motif, il avait un sens pour moi et j'avais envie de le marquer d'une malière indélibile, c'étatit pour moi un moyen d'avancer. Il me plaisait beaucoup. Il ne restais donc plus qu'à aller rendre visite à une tatoueuse que l'on m'avait conseillé. Je lui ai montré mon motif, on en a un peu discuté... pensant que le feeling ne s'était pas trop mal passé,  je prends rendez-vous avec elle et je lui demande de corriger mes erreurs de dessins (symétrie, proportions, ombrages...)

Une semaine après je me suis retrouvée avec un motif qui ne me correspondait pas. La tatoueuse avait tout simplement calqué mon dessin, c'est à ce moment là que j'aurais dû partir en courant.

J'étais déçue mais je me disais qu'avec le temps je m'y ferais et que de toute façon j'y étais obligée et puis après tout il ne s'agissait que de quelques petites imperfections. J'étais très naive à l'époque.

Le plus génant pour moi c'était les commentaires que me faisaient mes amis au sujet de mon tatouage, hormis le fait que j'étais une attraction on me demandait si j'avais souffert etc et tous trouvaient que mon tatouage était très beau. Le hic c'est que je ne comprenais pas ce qu'il pouvaient bien lui trouver, il était mal fait, il était posé là n'importe comment sur mon dos. Je l'avais dessiné moi-même et il representait une periode de ma vie, mais esthétiquement ce n'était pas vraiment ce que je voulais, le regard des autres m'avait au moins appris quelque chose...

Après cette mauvaise expérience j'ai commencé à vraiment m'intéresser au tattoo et en particulier la technique, les styles, j'ai découvert ce qu'il était possible de faire sur de la peau, je comprenais enfin comment ça fonctionnait. Mon goût pour l'encre était de retour ! Je me suis posée les bonnes questions, je  savais ce que voulais et ce que je ne voulais pas donc je me suis mise à visiter les studios de tatouages et je demandais à regarder les photos, je faisais ça pour le plaisir car je ne me sentais pas encore prête à retenter l'expérience.
Mais la seule chose que je voyais dans les books et dans la rue c'était du tribal, et pour les quelques autres personnes de mon entourage portaient des tattoos de mauvaise qualité ou de très mauvais goût, les tatouages que je voyais  ne me faisait vraiment pas envie moi je voulais voir du New school, du dynamique sinon RIEN.

Et puis un jour j'ai observé les tatouages de ma pierceuse, elle ne porte que du New School donc je me suis dis qu'elle était surement la mieux placée pour me conseiller un très bon tatoueur.
Elle m'a parlé de Didier mais à l'époque il travaillait à domicile et comme je ne comptais pas me faire tatouer pour le moment je ne l'ai pas contacté.

Entre temps je réfléchissais à mes futurs projets mais j'étais obsédée par mon dos, il me rappellait sans cesse que j'avais fait une erreur. C'est là que j'ai compris qu'il était hors de questions que je me consacre à d'autres projets tant que je n'aurais pas fait quelque chose avec mon dos.
Et ça n'a pas été facile...

Problème numéro 1 : je n'aime pas les pièces collées côte-à-côte je ne veux pas mélanger les styles sur la même zone, je veux que tout soit uniforme et il n'y avait que le recouvrement qui pouvait m'apporter ce que je voulais.
Par quoi recouvrir cette chose ?

Problème numéro 2 : comme mon premier tatouage me l'a si bien appris cette fois il me fallait trouver un TRES bon tatoueur qui serait en plus capable de faire un recouvrement.
Mais où va-je donc le trouver ?

Pour le motif c'était tout vu depuis longtemps, je voulais des hirondelles, je sais c'est bateau mais j'ai été séduite par leur forme, j'aimais le fait qu'elles soient par paires, c'était parfait pour mon dos et mise à part le côté esthétique je voulais me faire tatouer un motif traditionnel, une sorte d'hommage au tatouage occidental, de plus la symbolique de l'hirondelle me plaisait, la fidélité, la liberté, la pureté, le printemps, que des bonnes choses quoi ^^

Puis quelques mois plus tard j'ai entendu de nouveau parler de ce "Didier qui fait du New School" et qui a ouvert un shop à Aix.
Je suis allée visiter son site, j'ai beaucoup aimé son boulo mais je restais quand même méfiante donc je me suis déplacée à Aix pour me faire idée et pourquoi pas lui parler de mon projet.

En arrivant au studio j'ai passé de très longue minutes à regarder ses books... la claque ! Ca c'était du tatouage !  Et en plus il avait déja réalisé de nombreux recouvrements, c'était décidé Didier serait mon tatoueur !

La suite au prochain numéro ^^


Posté par fushigiyugi à 15:04 - - Permalien [#]